16/01/2007

brouillard dans le ciel gris

rue deserte

Je marche sans savoir où aller,

Droit devant moi sans me retourner,

Un nuage brumeux passe en travers de la rue,

La vie est un épais brouillard cachant l'inconnu,

Mes yeux se remplissent de larmes noires,

Tombent dans la pluie les gouttes de désespoir,

Nous sommes tous aussi fous,

A avancer dans la vie n'importe où...

16:23 Écrit par une inconnue dans poèsie | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour Ton poeme est tres joli et tres vrai...
Ton blog est vraiment agreable a regarder! Bonne continuation...
Je te remercie pour ton message sur mon blog et je te mets dans mes liens! Bonne soirée et a bientot!

Écrit par : regard-perdu | 16/01/2007

*** merci pour ton passage ...

Bisous ...

Écrit par : marie | 16/01/2007

L'aventure... Il est intéressant d'avancer n'importe où, pourvu que ce ne soit pas n'importe comment ! C'est en se perdant qu'on découvre, qu'on se découvre..... On apprend beaucoup de l'inconnu.... Tant pis si, parfois, on y laisse quelques larmes.

Écrit par : Feuille d'automne | 21/01/2007

coucou je te remercie pour ton com sur mon blog, mais j'ai une question a te poser
As tu deux blog?
car j'ai découvert des textes et images de chez toi chez quelqu'un d'autre et ca me perturbe
c'est pratiquement le meme blog que chez toi, c'est pour ca que je te demande vu les usurpateurs on se méfie
envoie moi un mail si c'est pas le tien je donne mon adress mail pour te répondre
car je me permet pas de siter de nom sur le blog
bisous nath

Écrit par : hirondelle | 24/01/2007

Les commentaires sont fermés.