06/02/2007

absurdité

seule enfance

 

Chut. Il me regarde. Triste regard. Sourire forcé. Même pas. Pas la force. Ni moi. Ni lui. On a trop menti. C'est fini. On ne cache plus. La verité est dévoilée. Peur. Silence. Cris étouffés. Désir morose. Les larmes qui ne sortent pas. Ecrire. Mourir. Il n'est plus rien. Une coquille vide. Il est beau. Il ne m'aime pas. Moi non plus. Je me tais. Toujours. Je le comprends. Profonde souffrance. Mal en silence. On meurt doucement. Prit par le temps. Sans penser. Sans réfléchir. On se tue. Je cours. Vers eux. Loin de lui. Amitié qui fuit. Partie en fumée. Pleurs au fond de nous. Besoin d'une pause. Fin...

Et lui. Je l'oublis pas. Je l'aime. Toujours. Encore. A jamais. Jusqu'à la mort. Peut-être. Elle est si proche. Je l'aime lui. Trop. Tellement. Envie de lui. Innaccesible. Je suis jalouse. D'eux tous. Envie de pleurer. De le voir. De pouvoir. D'avoir le droit. La possibilité. Besoin d'être aimée. Fin...

18:23 Écrit par une inconnue dans silence | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

... C'est tres triste comme texte... j'espere que les choses vont s'arranger pour toi!
Bonne soirée, a bientot

Écrit par : regard perdu | 06/02/2007

... etre accrocher a quelqu'un qui ne pretes pas la moindre attention a nous c'est dur et je comprends tres bien...sa me rends triste de voir tes écrits si noirs, ce soir je les trouvent plus sombres que d'habitude mais c'est du a quoi?seulement moi ou ta tristesse passe par tes écrits?j'opterais pour la seconde solution...garde courage, bisous

Écrit par : mutilated girl | 06/02/2007

Bonsoir,
Ce texte ne me parle que trop bien. Douloureux. Parce qu'il y a pas de solution. Pourtant on veut en chercher une.
Courage à toi.

PS : j'aime beaucoup ta photo.

Écrit par : Etienne | 06/02/2007

... Magnifique texte.
Il n'y a jamais de fin,
Que des milliers de (re)commencements.
Bisous et bon week-end.

Écrit par : ~ Shadow ~ | 09/02/2007

Les commentaires sont fermés.