16/03/2007

absurdité

le train qui passe

Souvenirs. Abstraits. Un cri. Une douleur. Un oubli. Le coeur brisé. Les larmes ne coulent plus. Des pleurs de sang. Recommencer. J'ai craqué. J'ai pas su tenir. Mal-être. Souffrance. Un soupir de tristesse. De la haine. J'avance dans un gouffre. Des yeux me regardent. Des yeux sombres. Des yeux méchants. J'ai peur. J'ai envie de fuir. De quitter tout. Ce monde de préjugés. Plus tard j'ai pas d'espoir. Ca sert à rien de rester. Je marche. Je cours. Je relève la tête. Et je saute. Tomber à l'infini. Je me vois tombant. J'ose plus fermer les paupières. J'ose plus bouger. J'ose plus exister. Ces gens qui me tuent. Qui me torturent. Les gens méchants. Dans un monde méchants. Et les yeux méchants. Un cauchemards d'enfant. J'ai grandi. Il est devenu réalité. J'ai plus peur. J'ai plus envie. J'ai plus. Je suis plus. Des rêves impossibles. Des cauchemards réels. Il ne faut pas considerer la mort comme une fin mais comme un début.

19:05 Écrit par une inconnue dans silence | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

... Elle peut etre le début d'une nouvelle vie comme la fin tragique d'une histoire, chacun la perçoit comme il le veut, moi sa sera le monde parrallèle a celui ci mais peut etre pas si différent...étrange comme vision...
bonne continuation, bisous

Écrit par : mutilated girl | 16/03/2007

très bo text come dabitude
acroche toi a kelk choz é tien le for é kan ten ora plu la forse dla tenir tvera c ell ki te tiendra

Écrit par : PtiteTristania | 17/03/2007

- Pour moi la mort c'est le début du néant. Ou le début du deuil pour tes proches.

Écrit par : Sisyphe | 17/03/2007

"Il ne faut pas considérer la mort comme une fin mais comme un début". J'aime bien cette phrase. Oui, la vie avant la mort, c'est les prémices, les préliminaires, l'entraînement. On s'entraine à mourir. On a peur, on s'inquiète, on se pose les questions. Mais c'est trop parfois. Tu sais, il m'arrive d'envier les vieux de 80 ans qui ont été heureux et qui regardent le passé avec nostalgie, mais aussi avec satisfaction. Parce que leurs préliminaires ont été belles. Des fois, je me demande l'intérêt de préliminaires aussi longues, et puis parfois, ça peut magnifier l'acte en lui-même...

Écrit par : Schmélele | 19/03/2007

... Avant de penser à mourir, il faut apprendre à vivre. Je sais que c'est dur que parfois ça fait mal. Les amis de fer ne sont pas de vrais amis.

Écrit par : June | 21/03/2007

Dis-donc, c'est pas folichon tout ça, c'est pas la Compagnie Créole :=) Mais j'aime ton blog justement car tu t'y livres, même en inconnue, et je connais la patholkogie citée dans un texte en-dessous.. j'ai un ami qui en souffre..moi je suis un bipolaire II (dépression-hypomanie), c'est pas grave, mais ça me fait chier quand même.

Écrit par : Edouard | 21/03/2007

Les commentaires sont fermés.